Nantes est en passe de devenir le nouveaux Bordeaux :  plus de 8000 arrivants chaque année et une pénurie de plus en plus importante de logement.

Ce qui a pour principale conséquence une augmentation de la demande (+ 22% en un 1 an) et une augmentation des prix. Il faut compter en moyenne 3389 €/m2, soit une augmentation de 3.7% en 1 an.

Les quartiers en forte progression sont : St-Félix, St-Donatien, Chantenay, Ste Anne.

Cette augmentation obligent les acheteurs à s’éloigner du centre-ville pour espérer devenir propriétaire : Orvault, St-Sébastien, Carquefou.. L’agglomération attire de plus en plus.

(source : https://edito.seloger.com/)

Ce phénomène est également observable au niveau du marché locatif, où trouver un T2 à moins de 550€ dans le centre-ville devient  très compliqué et où pour trouver son bonheur, il faut soit augmenter le budget, soit s’écarter et se diriger plus vers Procès, Rond-Point-Vannes, etc..

Appartement -Centre Nantes - Erdre
Location-Nantes

Les propriétaires ont saisi le sens du marché, et les loyers semblent s’envoler depuis quelques mois. Les locataires de T2 à moins de 500€ restent dans leur logement, car ne peuvent trouver plus grand à un prix raisonnable ou n’ont pas les moyens d’acheter (cf plus haut).

Conséquence : il y a moins de rotations… donc moins de logement qui se libérent, donc moins d’offres sur le marché, donc les loyers augmentent… c’est le serpent qui se mord la queue !